Etapes acceptation perte auditive

La perte auditive : pas à pas vers l’acceptation

Accepter la perte de l’une de ses facultés, c’est avant tout un travail d’acceptation de soi qui demande du temps. C’est d’accepter la rupture avec le passé et se mettre en action avec le présent et vers le futur. C’est pourquoi il est nécessaire de placer la question psychologique au coeur de cette préoccupation. Les étapes qu’auront à traverser les individus devant l’acceptation de la perte auditive se rapprochent de celles vécues lors d’un deuil. Le cheminement entre les signes précurseurs et l’acceptation se fait généralement en cinq étapes. Toutefois, le récit de chacun peut modifier la durée de chacune de ces étapes.

1re étape : l’ignorance

La perte auditive s’intègre subtilement dans la vie de tous les jours. Au départ, nous n’en avons pas forcément conscience. Certains changements se profilent à l’horizon. À titre d’exemples, nous faisons répéter, nous mettons le volume de la télévision plus fort, nous n’entendons plus lorsque les gens nous parlent d’une autre pièce, nos proches nous font des remarques, etc. La perte auditive est difficile à percevoir.

2e étape : le refus et le déni

Nous n’admettons pas que le problème existe malgré les signes quotidiens. Nous prétendons que les autres marmonnent, articulent mal, ou encore que l’environnement est trop bruyant. Cette étape est marquée par le déni de sa perte auditive et par l’absence de prise en charge. Nous refusons d’admettre le problème.

3e étape : le désespoir

Beaucoup de personnes auront tendance à s’isoler et à avoir une faible estime de soi. Cette étape est sans doute l’une des plus difficiles. Les contacts sociaux et les sorties deviennent ardus et la communication épuisante et stressante. Nous sommes gênés et ne voulons pas dévoiler notre problème. La perte auditive reste encore un sujet tabou et un sentiment d’impuissance nous envahit.

4e étape : le détachement

En raison des nombreux changements qui affectent la vie de tous les jours, que ce soit dans la modification de nos contacts sociaux, de nos rapports avec notre environnement ou de notre sécurité, bref de notre qualité de vie, on voit subtilement émerger une problématique réelle que nous estimons devoir régler. Le détachement est une étape de transition vers l’acceptation. Les émotions sont moins intenses et nous sommes capables de voir la réalité dans son ensemble.

5e étape : l’acceptation et l’adaptation

À cette étape, nous espérons grandement avoir une meilleure qualité de vie. La consultation auprès d’un professionnel ainsi que l’appareillage sont envisagés et des actions sont prises. Il est important de mentionner que prendre la décision de porter des appareils auditifs ne signifie pas nécessairement que la perte d’audition soit acceptée. Cependant, elle marque un pas de géant dans la bonne direction.

Après le diagnostic ou l’appareillage, une période d’adaptation sera nécessaire pour constater les bénéfices et retrouver une vie normale. Les conseils des professionnels sont alors nécessaires pour la réadaptation au monde sonore et à la communication.
Certains peuvent prendre jusqu’à sept ans avant de parcourir l’ensemble de ces étapes, tandis que d’autres resteront coincés à l’une de ces étapes et, malheureusement, ne parviendront pas à faire le pas suivant.

Accepter sa perte auditive signifie traverser plusieurs étapes qui valent la peine d’être franchies pour une qualité de vie enfin retrouvée.

Partagez cette page sur
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Laissez un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz